De la construction au récit

Organiser pour rendre accessible
  • client CAUE Haute-Savoie
  • année 2016
  • domaine architecture, urbanisme
  • catégorie

    design éditorial

Le contenu du journal est issu du travail de recherche de Claire Rosset. C'est pourquoi Bureau 205 s’est employé à organiser les contenus et définir des choix typographiques efficaces pour aider la lecture et la perception du sujet.
         Malgré la densité du propos, les principes graphiques permettent de libérer des espaces pour une iconographie généreuse ainsi qu’une frise chronologique détaillée. Les filets présents dans l’exposition servent ici de contenants et structurent les compositions d’images.
 
 
Impression et façonnage
Imprimerie Brailly
 
 

De la construction au récit

Jouer pour comprendre
  • client CAUE Haute-Savoie
  • année 2016
  • domaine architecture, urbanisme
  • catégorie

    design éditorial

  • format 17 × 23 cm
Ce livret de médiation a été conçu pour que les enfants puissent appréhender le travail de l’architecte Albert Laprade.
         Le vocabulaire graphique développé pour la scénographie et la communication prend ici une dimension ludique.
 
 
Impression et façonnage
Imprimerie Brailly
 
 

De la construction au récit

Entre design et architecture
  • client CAUE Haute-Savoie
  • année 2016
  • domaine architecture, urbanisme
  • catégorie

    scénographie d’exposition, design graphique d'exposition

L’exposition “De la construction au récit : être de son temps et de son lieu pour l’architecte du XXe siècle” présente le parcours de l’architecte Albert Laprade (1883–1978).
         Avec Sara de.Gouy — architecte, designer d’espace et plasticienne —, Bureau 205 a pris en charge l’ensemble de l’exposition : scénographie, graphisme de l’exposition, communication, édition (journal et document de médiation à l’attention du jeune public).
         Scénographie et design graphique ont été pensés conjointement dès le départ du projet. La volonté de retranscrire l’œuvre de l’architecte en tension entre modernité et tradition s’est matérialisée par la construction de modules disposés sur une trame de plan orthogonal. 
         Chaque module a été pensé comme une micro-architecture qui se cherche, offrant des variations dans son dessin : fronton, toiture (casquette, pente, à créneaux, etc.), pilottis.
         Le design graphique appuie les principes scénographiques en employant l’esthétique présente dans l’œuvre architecturale d’Albert Laprade : symétrie, radicalité et répétition, tout en faisant se côtoyer des signes graphiques issus de la modernité et d’autres emprunts à un vocabulaire historique.
 
 
Fabrication et pose
AGP Publicité, Amibois

Photographies
CAUE, Sara de.Gouy, Bureau 205